Ornithologie : seawatching dans le Cap Sizun

Le seawatching dans le Cap Sizun ou observation des oiseaux en mer, quand il ne se pratique pas en bateau, se pratique à partir des pointes, et l’une d’entre elles est fréquentée tout particulièrement  par les amateurs d’oiseaux : il s’agit de la Pointe de Feuteun Aod située tout près du gîte.

Il est recommandé de disposer d’une longue vue, et à tout le moins d’une bonne paire de jumelles.

Les observations se font été comme hiver, mais les conditions les plus favorables sont réunies de janvier à mars, et il n’est pas rare de voir alors passer en quelques heures plusieurs centaines d’oiseau.

Fou de Bassan dans le Cap Sizun

En hiver, parmi les espèces abondantes, citons cormorans, fous de bassans, mouettes trydactiles, goélands argentés, bruns et marin, pingouin torda, guillemot de troïl, mouette pygmée et mouette rieuse, huitrier pie, tournepierre et autres limicoles : bécasseaux ou chevaliers en passage. Parmi les espèces un peu moins courantes : plongeons imbrin, catmarin et arctiquegrèbe huppé, eider à duvet, puffin des anglais, fulmar boréalocéanite tempête, grand labbe, macreuse noire, guifette moustac ou noire. N’oubliez pas de surveiller la lande, vous aurez peut être la surprise de croiser pluvier guignard, bruand des neiges et bécasse et toute les chances de pouvoir observer courlis cendré et corlieu, crave à bec rouge . Si vous entendez le « croc-croc » du grand corbeau, n’oubliez pas de lui répondre, il vous gratifiera peut être d’un deuxième passge en vol plané.

 

Puffin dans le Cap Sizun

En été, parmi les espèces abondantes  les goélands toujours, le fulmar également nicheur à la pointe, la trydactile, la mouette rieuse (en fin de saison), la macreuse noire,  le fou de bassan, le puffin des anglais, le cormoran huppé et le grand cormoran. Plus rares, du moins du bord, océanite tempête, guillemot de troïl, et grand labbe.

Dans tous les cas, privilégiez les sorties par temps bouché, et rien de tel qu’un temps de boucaille et un vent de sud ouest pour découvrir entre 2 bancs de brume l’oiseau rare qui fera la coche dans le « Peterson ».

Agrandir le plan


Agrandir le plan